Contexte

@Krennic

38 ap. B.Y, année décisive pour la Galaxie. En effet, le Nouvel Empire Galactique, jeune de deux ans, vient d'écraser pour de bon la menace Sith sur Bastion, mettant fin à plus dix millénaires de guerres religieuses. On festoie dans tout l'Empire, les soldats retournent en héros et retrouvent leurs proches pendant que leurs généraux préparent déjà les prochaines opérations des forces armées impériales.

moffs

En effet, au Nord, dans la Bordure Extérieure, des systèmes entiers se sont soulevés contre l'occupant en parallèle au coup d'État de l'Empereur auto-proclamé Rohlevi Arnhurn. Soutenue par des organisations criminelles, la population force très vite à la capitulation les troupes du Grand Empire Intergalactique, coupés de la capitale qui est en ce moment même assiégée. Les insurgés font mainmise de l'équipement post-impérial s'élevant à plusieurs centaines de milliards de crédits, menant à la proclamation d'un État défiant l'autorité du nouvel ordre galactique : le Quatrième Syndicat.

lieutenantqs

Cependant, les criminels qui ont été jusque là si généreux vont finalement prendre le contrôle de ces nouveaux territoires et façonner le Quatrième Syndicat tel que nous le connaissons : un État non-reconnu, de facto oligarchique. Au début, les syndicalistes feront face à des flux migratoires massifs de citoyens impériaux fuyant leurs nouveaux dirigeants. Ces flux furent stoppés quelques semaines plus tard, quand des flottes impériales viendront mettre un frein à la circulation massive de migrants sur la Route Commerciale de Perlemian et la Voie Hydienne, quitte à abattre les fugitifs. Quelques petites escarmouches se produisirent en lisière des frontières des deux États, sans aboutir à des affrontements concrets. Les ripostes du Nouvel Empire se font de plus en plus violentes, forçant les syndicalistes à laisser couler les activités frontalières impériales.

slonekeerg

Désormais, le Conseil des Quatre - organe exécutif du Quatrième Syndicat - craint le pire. En sachant qu'aucune paix n'a été signée entre les deux puissances, rien ne dit que le gouvernement de Coruscant va fermer les yeux sur des parsecs entiers de territoire. En l'occurence, le Seigneur du Crime Nikto Slonn Keerg tente désespérément d'aboutir à un semblant d'unité parmi les 4 entités féodales, dont la sienne, qui composent le Quatrième Syndicat.

zatdrafak

Malheureusement, rien à faire : Zat Drafak, un Arconas paranoïaque, est trop « occupé » à traquer des rivaux fantômes et des menaces imaginaires dans son État terroriste.

À côté, il y a l'Aqualish Uzar Kurpavl, qui gouverne avec une brutalité sans pareille. Célèbre pour son harem, toute l'argent de l'État part soit dans le développement de son armée, soit dans ses propres dépenses. De ce fait, on assiste à l'élite locale vivant dans une extrême opulence, pendant que le citoyen moyen vit dans une pauvreté consternante. C'est sans parler des dettes immenses que doit Uzar auprès du Clan Bancaire Intergalactique…

uzarkurpavl

Enfin, nous avons Khamro Tarrboox, autrement dit Khamro le Hutt, dernier espoir pour l'empire criminel Hutt de renaître. L'effondrement du Cartel lui a permis de développer sa base de pouvoir et la solidifier, faisant partie des nombreux Hutts qui se disputaient sur la succession de Jabba Desilijic Tiure. Il est le plus narcissique de ses collègues, et un opportuniste couard ; ses gages d'amitié peuvent être des paroles dans le vent si vous n'avez rien d'intéressant à lui offrir en retour.

hutt

Khamro semble déjà plus enclin à coopérer avec Slone, prêt à faire bon usage de ses navires de guerre dans l'éventualité d'une invasion impériale. Slone, de son côté, s'est entouré de gardes d'élite qualifiés, tandis que son armée reste plutôt brouillonne et sa flotte mince. En tout cas, les Renseignements Impériaux affirment qu'ils ont les ressources nécessaires pour leur infliger quelques bonnes pertes en cours de route.

Dans le Nouvel Empire Galactique, les gens s'adaptent comme ils le peuvent au tout nouveau système impérial, qui diffère à sa façon de ses prédécesseurs. Outre le racisme, une toute nouvelle discrimination prend autant d'importance : la haine de la Force. Contrairement à beaucoup de citoyens banaux, l'Empereur Arnhurn a étudier l'histoire galactique, et pour lui, les vrais coupables sont les Jedi et les Sith qui se sont joués des leurs depuis tous ces millénaires. Par conséquent, l'évocation de ces deux ordres religieux est extrêmement tabou, à la limite de l'interdiction par le Parti.

Ce parti dont il est question, il dicte la vie politique & sociale de toute la société, même pour les aliens. On veut leur rentrer dans le crâne qu'ils sont inférieurs par nature, en particulier les non-humains qui sont la risée totale de la civilisation galactique. La volonté du Parti du Nouvel Ordre Impérial est mise en œuvre par le Bureau de Sécurité du Nouvel Empire : ceux qui attirent trop l'attention seront traités en conséquence.

stormtatooine

Les Stormtroopers, autrefois limité à des enfants soldats, accueillent maintenant de plus en plus de volontaires et de conscrits. Il faut aussi ajouter à ça un service militaire très dur qui met volontairement à l'épreuve ses troupes pour faire le tri entre les faibles et les méritants. Les racines élitistes du Premier Empire Galactique se font toujours sentir, quand bien même le Haut Commandement vante le contraire ; l'Empereur veut des hommes forts, surtout à l'approche de sa grande reconquête.

La Galaxie retient son souffle, et se prépare à encore quelques années de guerre. Le Quatrième Syndicat présage le pire, alors que deux de ses chefs sont à deux doigts de s'embarquer dans une guerre civile pour servir leur égo mal placé. Dans une situation pareille, le Nouvel Empire ne peut que profiter des défauts de son ennemi pour passer à l'action…

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 License